CERTIFICATION DE QUALIFICATION PROFESSIONNELLE CONTRÔLEUR TECHNIQUE VL

Qu'est-ce que le CQP CT VL ?

C’est une certification créée et délivrée par la branche professionnelle qui atteste de la maîtrise de compétences liées au métier de contrôleur technique VL.

Il est mis en place pour répondre à une pénurie de main-d’œuvre qualifiée, et constitue une réponse effective aux besoins de professionnalisation, d’insertion, d’employabilité, de sécurisation, de reconversion, d'évolution et de tensions dans le secteur.

Durée de formation :

Formation de 981 heures sur 7 mois en alternance, soit 491 heures en organisme de formation et 490 heures en entreprise.

 

Dates de début et fin de formation :

Du 01/07/2019 au 10/01/2020

Lieu

Début

Fin

ORGANISME DE FORMATION

01/07/2019

19/07/2019

ENTREPRISE

22/07/2019

26/07/2019

ORGANISME DE FORMATION

29/07/2019

16/08/2019

ENTREPRISE

19/08/2019

31/08/2019

ORGANISME DE FORMATION

02/09/2019

13/09/2019

ENTREPRISE

16/09/2019

11/10/2019

ORGANISME DE FORMATION

14/10/2019

31/10/2019

ENTREPRISE

04/11/2019

22/11/2019

ORGANISME DE FORMATION

25/11/2019

06/12/2019

ENTREPRISE

09/12/2019

03/01/2020

ORGANISME DE FORMATION

06/01/2020

10/01/2020

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

juillet 2019

août 2019

septembre 2019

 

D

L

M

M

J

V

S

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D

L

M

M

J

V

S

 

 

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

 

 

 

 

 

 

 

D

L

M

M

J

V

S

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

octobre 2019

novembre 2019

décembre 2019

D

L

M

M

J

V

S

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

D

L

M

M

J

V

S

 

 

 

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

 

 

 

 

 

 

 

 

D

L

M

M

J

V

S

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

30

31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

JANVIER 2020

 

D

L

M

M

J

V

S

 

 

 

1

2

3

4

5

6

7

8

9

10

11

12

13

14

15

16

17

18

19

20

21

22

23

24

25

26

27

28

29

39

31

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Sanction :

Le CQP est un document officiel reconnu par l’ensemble des entreprises de la branche professionnelle, c’est un complément des diplômes de l’éducation nationale et de l’enseignement supérieur.

Le CQP : pour qui ?

Pour les particuliers qui souhaitent :

  • Accéder à l’emploi,
  • Faire face aux évolutions techniques et organisationnelles de leur métier et/ou de leur entreprise,
  • Évoluer vers un autre poste ou changer de secteur d’activité (mobilité),
  • Pour les jeunes qui souhaitent compléter leur formation initiale,
  • Pour les demandeurs d’emploi qui souhaitent reprendre une activité professionnelle.

Pour l’entreprise :

  • Sécuriser un recrutement,
  • Anticiper un départ,
  • Contribuer au développement des compétences de ses collaborateurs,
  • Intégrer plus facilement des jeunes qualifiés au travers de contrats en alternance.

Le CQP sert à la fois les intérêts de l’entreprise et des salariés/jeunes/demandeurs d’emploi.

https://www.anfa-auto.fr/sites/default/files/2017-12/18-11-15_depliant_qualifier_certifier_cqp_ppp.pdf

Le CQP, quels objectifs ?

Le CQP est un outil de gestion de l’emploi, il sert à :

L’insertion :

  • Construire des parcours de formation adaptés,
  • Favoriser une intégration réussie des jeunes au travers de contrats en alternance,
  • Disposer d’outils d’évaluation de la compétence.

La valorisation :

  • Faire évoluer un collaborateur,
  • Reconnaître les compétences d’un collaborateur,
  • Fédérer et motiver les équipes.

La professionnalisation :

  • Renforcer et développer les compétences des salariés pour favoriser l’adaptation aux évolutions techniques et organisationnelles,
  • Contribuer au développement des performances des équipes et de l’entreprise.

Comment préparer le CQP ?

  • En contrat de professionnalisation (à votre initiative ou à l'initiative d’un employeur). Formation pratique en alternance, basée sur un contrôle continu et permanent des compétences, à la fois par le tuteur en entreprise et par le centre de formation.
  • Pour les demandeurs d’emploi une prise en charge par le Pôle Emploi (la POEI, AIF, projet de transition professionnelle, AFC, AFPR, CPF…) peut être mise en place.

NB : Les coûts de la formation sont à la charge de l’entreprise qui recrute, avec l’aide financière de Pôle Emploi et, le cas échéant, de l’OPCA de branche l’ANFA (si l’action de formation est effectuée par un organisme externe).

Prérequis :

  • Mention complémentaire au CAP : Maintenance des moteurs diesel et de leurs équipements
  • Mention complémentaire au CAP : Maintenance des systèmes embarqués de l'automobile
  • Titre professionnel du ministère chargé de l'emploi : Technicien(ne) électromécanicien(ne) automobile
  • (Précédemment Titre professionnel du ministère chargé de l'emploi : Technicien(ne) après-vente automobile)
  • CQP : Démonteur automobile spécialiste
  • CQP : Opérateur spécialiste service rapide
  • CQP : Mécanicien spécialiste automobile
  • CQP : Dépanneur-remorqueur PL
  • CQP : Contrôleur technique VL
  • CQP : Contrôleur technique PL
  • CQP : Mécanicien spécialiste véhicules utilitaires et industriels
  • CQP : Electricien spécialiste véhicules utilitaires et industriels
  • CQP : Électricien spécialiste automobile

PARCOURS DE LA FORMATION

Dans le cadre d’un contrat de professionnalisation et les demandeurs d’emploi (hors POEC), durée totale du parcours de formation en organisme de 491 heures.

Bloc de compétences : Réalisation de contrôles techniques périodiques sur véhicules légers : 275 heures

  • Réaliser l'identification d'un VL,
  • Contrôler les équipements de freinage d'un VL,
  • Contrôler la direction (Fonction 2) et la liaison au sol d'un VL,
  • Contrôler les éléments liés à la visibilité (Fonction 3) et autres matériels d'un VL,
  • Contrôler les feux, les dispositifs réfléchissants et les équipements électriques d'un VL hors VE/VH,
  • Contrôler le châssis et accessoires de châssis d'un VL hors GPL/GNV,
  • Contrôler l’ensemble des équipements spécifiques aux véhicules légers GPL/GNV/GNL,
  • Contrôler les nuisances d'un VL,
  • Contrôler les éléments propres aux véhicules spécifiques VL,
  • Contrôler l'ensemble des équipements spécifiques aux véhicules électriques et hybrides,
  • Réaliser les visites complémentaires et les contre-visites sur un véhicule léger,
  • Editer un procès-verbal de contrôle technique VL en respectant les protocoles informatiques.

Bloc de compétences : Gestion de l’intervention de contrôle technique VL : 137 heures

  • Réaliser les activités de contrôle technique en appliquant les exigences légales relatives au VL,
  • Exploiter les ressources documentaires et informatiques relatives aux véhicules légers,
  • Réaliser l'entretien des postes de travail et la maintenance des équipements de contrôle relatifs aux véhicules légers,
  • Appliquer les procédures qualité relatives aux véhicules légers,
  • Traiter les différents indicateurs de suivi de contrôle relatifs aux véhicules légers.

Bloc de compétences : Gestion de la relation client au sein d’un centre de contrôle technique : 28 heures

  • Accueillir et prendre en charge un client dans un centre de contrôle technique,
  • Restituer le procès-verbal de contrôle technique et transmettre les différents documents relatifs au contrôle technique.

Formation pratique en centre de contrôle 490 heures.

Préparation à l’entretien devant le jury 7 heures.

Régulation pédagogique 35 heures.

Temps d’évaluation intermédiaire par candidat 2 heures.

Temps d’épreuves par candidat (Jury compris) 6h30.

QUALITES REQUISES :

  • Rigueur et méthodologie,
  • Excellentes connaissances en mécanique,
  • Maîtrise des technologies informatiques,
  • Sens de l’analyse et de la synthèse,
  • Sens du contact,
  • Sens de l’éthique.

REGLEMENTATION D’ACTIVITES : 

Pour exercer, le contrôleur technique doit être titulaire d'un agrément délivré par le préfet de département.
Pour conserver son agrément, il doit effectuer chaque année un stage obligatoire de maintien de qualification et effectuer un minimum de 300 VT dans l'année.
Toute intervention, diagnostic, devis ou expertise de véhicule lui sont strictement interdits.
Une habilitation de type B1XL ou B2XL est requise pour le contrôle des véhicules électriques ou hybrides ainsi qu'une formation FS GAZ pour les véhcules équipés d'un réservoir de gaz carburant. Ces 2 formations sont incluses dans le CQP CT VL.

Possibilités de financements :

La formation professionnelle peut être financée par :

  • Une prise en charge par le Pôle Emploi (la POEI, AIF, projet de transition professionnelle, AFC, AFPR, CPF…).

NB : Les coûts de la formation sont à la charge de l’entreprise qui recrute, avec l’aide financière de Pôle Emploi et, le cas échéant, de l’OPCA de branche l’ANFA (si l’action de formation est effectuée par un organisme externe),

NB : Les coûts de la formation sont à la charge de l’entreprise qui recrute, avec l’aide financière de Pôle Emploi et, le cas échéant, de l’OPCA de branche l’ANFA (si l’action de formation est effectuée par un organisme externe).

  • Le contrat de professionnalisation permet d’être rémunéré (pourcentage du SMIC selon l’âge et le niveau de formation) > l’OPCA

Le contrat de professionnalisation est pris en charge par l’OPCA de branche, l’ANFA, à raison de 11€ HT de l’heure de formation,

Formation initiale Moins de 21 ans 21 ans à 25 ans révolus 26 ans et plus
Niveau inférieur au Bac Pro 55% du SMIC 70% du SMIC 100% du SMIC ou 85% de la rémunération minimale conventionnelle ordinaire
Niveau <= au BAC Pro 65% du SMIC 80% du SMIC
  • Par le candidat :
  • Les prêts étudiants, avec votre banque sous certaines conditions.

Le prêt étudiant garanti par l'État permet d'emprunter de l'argent pour financer les études, sans devoir fournir à la banque la caution et la garantie d'un proche ou une preuve de revenus. C'est l'État qui se portera garant auprès des banques partenaires, qui sont :

  • La Société générale
  • Les Banques Populaires
  • Le Crédit Mutuel
  • Le CIC
  • Les Caisses d'épargne

/!Le prêt étudiant est un crédit à la consommation et doit donc en respecter les procédures, notamment en ce qui concerne le remboursement, l'information préalable de l'emprunteur, la mise en place du contrat et le droit de rétractation,

  • Fonds personnel.

Après un CQP ?

Possibilités d'évolution professionnelle :

  • Contrôleur technique confirmé des véhicules
  • Chef de centre contrôle technique des véhicules
  • Formateur
  • Superviseur
  • Auditeur

Lieux de la formation :

AUTODIDACT Montreuil

DEMANDE DE TARIF

Remplissez ce formulaire, nous vous répondrons au plus vite !

HAUT